Journal de bord

#107 [RECAP] Evènements opérationnels en mer depuis le 2 février – 423 personnes secourues

Résumé :

Après cinq mois de détention administrative, l’Ocean Viking a mis le cap sur la Méditerranée centrale le 11 janvier 2021. Auparavant, à Marseille, l’équipe de sauvetage, l’équipe médicale, l’équipage du navire et les deux journalistes ont embarqué en respectant des procédures strictes de protection COVID-19 comprenant notamment dix jours de quarantaine et des tests, toujours négatifs. 373 personnes ont pu être secourues dans la première partie de la rotation 10 de l’Ocean Viking. Après avoir débarqué les rescapé.e.s à Augusta en Sicile le 26 janvier, l’Ocean Viking est reparti en direction de la Méditerranée centrale le 2 février pour reprendre ses opérations de recherche et sauvetage. 

Le matin du 4 février , 121 personnes ont été secourues par l’Ocean Viking. Une deuxième opération de sauvetage, dans l’après-midi, a permi de secourir 116 personnes. Le matin du 5 février , 186 personnes qui étaient à bord de deux embarcations en détresse sont secourues. Une femme enceinte et son partenaire ont dû être évacués de l’Ocean Viking le 6 février. En fin d’après-midi du 7 février, Augusta est désigné comme lieu sûr de débarquement pour les 421 rescapé.e.s encore à bord de l’Ocean Viking. 

Chronologie :

9 février 2021 :

Le débarquement des rescapé.e.s à Augusta est terminé.

8 février 2021 :

En début d’après-midi, les personnes rescapées ont commencé à se faire tester pour la COVID 19 par les autorités sanitaires italiennes avant de pouvoir débarquer. ‘équipage sera également soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours, à partir d’aujourd’hui.

7 février 2021:

Soulagement pour les personnes rescapées à bord de l’Ocean Viking ! L’après-midi elles apprennent qu’un lieu sûr a été assigné pour débarquer, à Augusta en Sicile. Bien que nous soyons heureux.ses qu’elles soient bientôt en sécurité, nous appelons les Etats européens à renforcer leur soutien aux états côtiers et à rétablir une capacité de sauvetage dédiée en Méditerranée centrale.

Déclaration de Luisa, coordinatrice des opérations de recherche et de sauvetage à bord de l’OceanViking:

“Nous nous occupons de 421 rescapé.e.s. 8 ont été testés positifs à la COVID-19. Nous avions mis en place des procédures pour ce scénario, nous étions préparés et nous sommes en mesure d’isoler les cas positifs. Mais tou.te.s les rescapé.e.s ont besoin de débarquer d’urgence dans un lieu sûr. »

vers la déclaration

6 février 2021:

L’équipe à bord de l’OceanViking répond à l’urgence humanitaire en Méditerranée centrale et s’occupe actuellement de 421 rescapé.e.s après une évacuation médicale réalisée plus tôt dans la journée.
Nous avons demandé à plusieurs reprises aux autorités maritimes compétentes un lieu sûr de débarquement, en vain.
Christine, la responsable de l’équipe médicale de SOS MEDITERRANEE à bord de l’Ocean Viking : “Nous sommes soulagés que l’évacuation médicale d’une femme enceinte ait été faite à temps ce matin. Mais nous devons débarquer d’urgence, d’autant plus que nous sommes très préoccupés par l’état de santé de la plupart des 421 rescapé.e.s restants à bord de l’OceanViking. Un cas particulièrement dramatique est sous observation : il s’agit d’un jeune soudanais qui a subi une grave blessure à la tête après avoir été violemment battu en Libye il y a une semaine. Sa blessure est infectée et la moitié de son visage est déformée, il ne peut voir que d’un œil. Il est dans une situation extrêmement difficile”.

Une patiente enceinte a été évacuée de l’Ocean Viking par un hélicoptère des Forces armées maltaises, avec son partenaire. Son état est critique et nécessite des soins intensifs qui ne peuvent être dispensés qu’à terre. Elle a été emmenée à Malte où elle peut recevoir les soins nécessaires. Nous espérons que son état se stabilisera.

5 février 2021:

L’Ocean Viking a porté secours à plus de 180 personnes à bord de deux embarcations en détresse. La première a été repérée aux jumelles depuis le pont juste avant 7h. Les équipes ont porté secours à 70 hommes, dont 11 mineurs à bord d’un canot pneumatique surchargé en eaux internationales à 40 milles nautiques au large d’Al Khoms. Au cours de cette opération, l’OceanViking a été alerté d’un autre cas de détresse à proximité. L’équipe a repéré un canot pneumatique extrêmement instable et surchargé peu de temps après. Environ 116 hommes, femmes et enfants ont été mis en sécurité lors de cette 2ème opération difficile.

4 février 2021 :

Quelques heures seulement après la première opération du matin, l’équipe a porté secours à 116 personnes à bord d’un canot pneumatique surchargé et en détresse. Parmi elles, 9 enfants de 12ans ou moins.

A l’aube, un canot pneumatique surchargé à été repéré depuis le pont de l’Ocean Viking. Toutes les personnes secourues sont désormais en sécurité à bord. Notre équipe a porté secours à 121 personnes, dont 19 femmes et 2 enfants en bas âge. Plusieurs personnes étaient passées par-dessus bord.

2 février 2021 :

A 11h, l’Ocean Viking quitte le port d’Augusta pour se diriger vers la région de recherche et sauvetage au large de Libye, route maritime la plus mortelle au monde.

Plus d’informations sur nos opérations : suivez notre fil Twitter ou notre journal de bord en ligne.

Crédit photo : Hippolyte / SOS MEDITERRANEE