Journal de bord

#25 [TousSauveteurs] Christophe, 38 ans, co-référent de l’antenne de Neuchâtel

« Il y a pour moi des valeurs fondamentales qui font que l’on est humain. L’une d’entre elle est de porter secours à celui.celle qui est en danger, celui.celle qui va mourir. Le combat dSOS MEDITERRANEE est nécessaire si l’on ne veut pas perdre notre âme, notre humanité.» 

Christophe est co-référent de l’antenne bénévole de Neuchâtel depuis sa création en septembre en 2018. « À cette période le gouvernement italien refusait l’accès au port à un bateau de secours, l’Aquarius. Sur ce bateau se trouvaient des gens qui avaient d’urgence besoin d’aide médicale. J’ai appris que ces hommes et femmes fuyaient un régime tyrannique, qu’ils.elles y étaient traité.e.s comme des animaux, enfermé.e.s. Ce qu’ils.elles voulaient c’était trouver un lieu où ils.elles avaient un avenir au péril de leur vie. Ces vies humaines avaient utilisé alors par l’Italie pour négocier avec l’Europe et en appeler à sa solidarité. On continuait de les traiter comme de la marchandise alors qu’on était aux portes d’une Europe des droits de l’Homme. »  

Au mois de févrierChristophe se rendait à Marseille avec d’autres bénévoles pour visiter l’Ocean Viking lors d’une escale technique. Après le témoignage de Nick Romaniuk, coordinateur des opérations à bord de l’Ocean Viking, sur les conséquences des attentes injustifiées en mer : l’Ocean Viking avait dû attendre attendre 14 jours en mer avec 355 personnes à bord en août 2019 avant l’assignement d’un lieu sûr, il déclarait : « Nous sommes des humains et nous devons nous comporter avec un minimum d’égard vis-à-vis de nos semblables, ça me paraît une règle élémentaire. Comment peut-on se déclarer une démocratie, dire respecter les droits de l’Homme et se permettre une telle chose ? C’est inacceptable. »  

Les citoyen.nes suisses ont aussi un rôle à jouer :

« En tant que suisse, si l’on a un grave souci de santé, que notre vie est en danger, nous pouvons faire appel à une ambulance et nous sommes pris en charge, soigné dans un hôpital. Nous voulons vivre dans une société qui vienne en aide à une personne en détresse, c’est une valeur fondamentale. En tant que suisses, nous sommes aussi attachés aux droits humains et donc aux droits internationaux et maritimes. »

Appelé sur tous les fronts à l’antenne neuchâteloise de SOS MEDITERRANEE, Christophe organise les réunions bénévoles, enchaîne la tenue de stands dans des festivals, organise des évènements comme la vente aux enchères exceptionnelle de 65 œuvres au profit de l’association… « L’exposition suivie de la vente aux enchères organisée en février a été un événement très fort. J’ai beaucoup apprécié les rencontres. Mais j’ai aussi trouvé que l’événement était cohérent. L’exposition a permis aux habitant.e.s de la ville de voir des œuvres magnifiques et a montré que Neuchâtel est une ville d’intégration, avec des artistes issus de la migration. À travers ça, nous avons créé du lien pour la ville. Tout le monde y a gagné quelque chose. »

RELIRE L’ARTICLE PARU DANS ARCINFO SUR LA VENTE AUX ENCHÈRES

Photos et textes recueillis par Claire Juchat / SOS MEDITERRANEE