Journal de bord

La Déclaration de Genève sur la protection des droits humains en mer est soutenue par la Ville de Genève.

Le 21 mai 2019, le Maire de Genève, Sami Kanaan, a signé la Déclaration de Genève sur la protection des droits humains en mer au Palais Eynard, en présence de David Hammond, Directeur de Human Rights At Sea, et de Caroline Abu Sa’Da, Directrice de SOS MEDITERRANEE Suisse.

« Il y a eu des milliers de morts en Méditerranée, il faut que ça cesse ! », a twitté le maire de Genève le jour de la signature de la Déclaration.

La « Déclaration », conçue et introduite par l’organisation caritative britannique ‘Human Rights at Sea’, a pour but d’assurer le respect des droits humains internationaux en mer, en particulier dans les zones situées au-delà de la juridiction territoriale. Son principal objectif est de sensibiliser l’opinion publique à la violation des droits humains en mer et de provoquer ainsi une mobilisation internationale pour parvenir à y mettre fin.

« La mer n’est pas une zone de non-droit », déclare Caroline Abu Sa’Da. Or « il existe de plus en plus de preuves de violations systématiques des droits de l’Homme en mer (…) Les gens disparaissent en mer, meurent en mer, sont agressés et maltraités », est-il rappelé dans la Déclaration.

Selon le Maire de Genève, lorsque les États sont « défaillants ou réactionnaires », c’est aux Villes de s’engager.

Prochaine étape donc, faire signer la Déclaration au plus grand nombre de maires européens. « Les maires de Palerme, Naples et d’autres villes en Suisse et en Europe, vont être rapidement sollicité.e.s pour qu’ils ou elles signent à leur tour ce texte », précise Caroline Abu Sa’Da.

Retrouvez la lettre officielle de la Ville de Genève adoptant la Déclaration de Genève ici.