[TÉMOIGNAGE] « Cet homme l’a forcée à travailler pour lui à son domicile et l’a réduite à l’état d’esclave sexuelle. »

DATE

En avril 2021, Pauline montait à bord de l’Ocean Viking, le navire de recherche et de sauvetage de SOS MEDITERRANEE, pour une mission en tant que sage-femme. Une expérience forte où elle a accueilli les confidences de femmes qui ont subi les pires sévices durant leur parcours migratoire. L’histoire de Leïla* l’a particulièrement marquée. Récit.

 

Lors de ma plus récente mission à bord de l’Ocean Viking, j’ai notamment rencontré une jeune femme de 22 ans, camerounaise, que j’appellerai ici Leïla pour respecter son anonymat. Elle m’a raconté une partie de ce qu’elle a subi en Libye. Alors qu’elle pensait aller en Algérie, Leïla a été amenée en Libye contre son gré. Dès son arrivée, elle a été forcée à la prostitution. Elle était menacée de mort lorsqu’elle essayait de se défendre et de s’échapper. Au bout d’un moment, Leïla a finalement réussi à s’enfuir. Elle a tenté de fuir la Libye par la mer une première fois, mais les garde-côtes libyens ont intercepté son embarcation.

L’ensemble des personnes qui se trouvaient sur cette embarcation, dont Leïla, a été retourné de force en Libye. Elle raconte ensuite avoir été emmenée dans un centre de détention dans une ville côtière. Là-bas, un homme l’a prise et ramenée chez lui – après l’avoir attachée et allongée à l’arrière de la voiture pour qu’elle ne sache pas où elle était amenée. Cet homme l’a ensuite forcée à travailler comme femme à tout faire à son domicile, et a abusé d’elle sexuellement. Et puis un jour, sans qu’elle ne sache exactement pourquoi, il l’a finalement libérée. Elle a fui par la mer trois semaines après.

* Le nom a été changé.
Lire aussi : 3 questions à Pauline, sage-femme à bord de l’Ocean Viking

 

Crédits photo : Anthony Jean (haut) et Flavio Gasperini (bas) / SOS MEDITERRANEE

 

Dernières
Actualités