[COMMUNIQUÉ] L’Aquarius reçoit l’instruction de se rendre à Valence en Espagne pour le débarquement de 629 hommes, femmes et enfants secourus en Méditerranée

SOS MEDITERRANEE : « La question du sauvetage en mer doit devenir une priorité absolue dans l’agenda européen. »

Suite aux échanges avec les autorités maritimes italiennes et espagnoles dans la nuit du lundi au mardi 12 juin, après plus de 36 heures de stand-by dans les eaux internationales à 27 milles marins de Malte et 35 milles marins de Sicile, l’Aquarius a reçu l’instruction de mettre le cap vers le port de Valence en Espagne, indiqué comme «port sûr» par les autorités maritimes compétentes pour le débarquement de 629 hommes, femmes et enfants secourus en mer au large des côtes libyennes le samedi 9 juin 2018.

1500 km pour atteindre le « port sûr » de Valence

La distance entre la position actuelle de l’Aquarius et le port de Valence en Espagne est de 760 miles marins, soit plus de 1 500 km. À une vitesse de croisière d’environ 10 nœuds – susceptible de varier en fonction des conditions météorologiques – il faudra plus de trois jours de navigation avant que l’Aquarius n’entre dans le port de Valence pour le débarquement.

Durant toute la période de stand-by (depuis dimanche soir), l’Aquarius a été en contact permanent avec le MRCC de Rome, l’autorité maritime qui a coordonne les opérations de sauvetage et de transbordement depuis samedi. L’Aquarius a dûment informé les autorités maritimes compétentes qu’il ne serait pas prudent de se rendre aussi loin en Espagne avec plus de 600 personnes à bord ; que l’état médical et sanitaire des rescapés était susceptible de se dégrader ; que les réserves alimentaires du navire étaient insuffisantes pour faire face à trois jours supplémentaires en mer. L’Aquarius a enfin fait part de sa profonde inquiétude quant à la détérioration des conditions météorologiques sur la trajectoire vers l’Espagne, qui pourrait mettre en péril la sécurité globale des passagers à son bord.

Ravitaillements

Des vivres ont d’abord été acheminées par un navire de la marine maltaise lundi en fin d’après-midi : 950 bouteilles d’eau ainsi que 800 snacks et 800 portions de nouilles. Puis un second ravitaillement de produits alimentaires et de biens de première nécessité a été réalisé ce mardi matin par les autorités maritimes italiennes qui ont livré 200 kg d’oranges, 2 400 petits pains, 100 boîtes de thé, 50 kg de sucre, mais aussi des couvertures, des chapeaux et des chaussettes.

Afin de permettre à l’Aquarius de naviguer en sécurité, plus de la moitié des 629 rescapés à bord de l’Aquarius devaient être transbordés sur deux navires italiens qui devraient escorter l’Aquarius vers le port de Valence, en Espagne, pour le débarquement.

« Le sauvetage en mer doit devenir une priorité absolue dans l’agenda européen »

« Bien qu’elle soit loin d’être idéale, nous sommes soulagés qu’une solution ait finalement été trouvée pour débarquer les 629 hommes, femmes et enfants dans un lieu sûr, en Espagne. Cependant, le voyage n’est pas terminé et les rescapés devront parcourir encore 1500 km avant d’atteindre ce port sûr. Des personnes continuent de fuir la Libye tandis que l’Aquarius est retenu à distance de la zone de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale et que les capacités de sauvetage sont toujours complètement insuffisantes. Ces derniers jours, nous avons vu que des citoyens, des villes et des Etats sont capables et désireux de se mobiliser rapidement, mais la question du sauvetage en mer doit devenir une priorité absolue dans l’agenda européen. Une fois de plus, SOS MEDITERRANEE exhorte l’Europe à placer la sécurité et la protection des personnes avant les considérations politiques », a déclaré Thomas Bischoff, Président de SOS MEDITERRANEE Suisse.

Pour plus de détails sur les circonstances du sauvetage de ces 629 personnes, veuillez-vous référer à notre précédent communiqué de presse daté du 11 juin 2018.

Droits photos : Kenny Karpov / SOS MEDITERRANEE

◊◊◊

À propos de SOS MEDITERRANEE, association européenne de sauvetage en mer Méditerranée

SOS MEDITERRANEE est une association fondée en 2015 par un groupe de citoyens européens, décidés à agir face à la tragédie des naufrages à répétition en mer Méditerranée.

L’association est apolitique avec un seul impératif : sauver des vies en mer. Grâce à une mobilisation exceptionnelle de la société civile européenne, SOS MEDITERRANEE a affrété un navire de 77 mètres, l’Aquarius, et a débuté les opérations de sauvetage fin février 2016 au large des côtes libyennes, permettant de secourir 11.261 personnes en 2016 et déjà 14.385personnes en 2017, soit 25.646 personnes secourues au total.

Chaque jour en mer coûte 12.000 CHF afin de financer la location du navire, son équipage, le fuel, et l’ensemble des équipements nécessaires pour prendre soin des réfugiés. L’association lance un appel à soutien et à mobilisation auprès de tous les acteurs de la société civile: particuliers, ONG, fondations, mécènes, entreprises et pouvoirs publics, pour lui donner les moyens de poursuivre ses opérations, 98% de son budget en 2016 étant couvert par des dons privés.