SOS MEDITERRANEE

Suisse

La fin de l’Aquarius ne signifie pas la fin de SOS MEDITERRANEE

Afin de pouvoir repartir en mer au plus vite, nous avons été contraints de mettre fin à l’affrètement de l’Aquarius. Cette nouvelle est certes difficile à accepter pour nous tous. Mais n’oublions pas que notre mission est de sauver des vies humaines. Ainsi, notre objectif doit être de retourner au large de la Libye au plus vite. Nous ne pouvons pas accepter que l’on entrave notre action en gardant l’Aquarius à quai alors que, depuis le début de l’année, plus de 2 100 personnes sont mortes noyées en Méditerranée.

Nous sommes déterminés à repartir en mer le plus rapidement possible. Notre équipe étudie sérieusement plusieurs propositions pour trouver un nouveau navire afin de poursuivre durablement nos opérations de sauvetage dès le début de l’année prochaine.

C’est un nouveau défi que nous relèverons ensemble ! Tant que des êtres humains seront forcés de risquer leur vie en mer, nous continuerons. Tant que vous serez à nos côtés, renoncer ne sera jamais une option.

 

A VOUS, MERCI POUR VOTRE ENGAGEMENT ET VOTRE SOUTIEN. AUJOURD’HUI PLUS QUE JAMAIS, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

SOS MEDITERRANEE a été créé en 2015 par des citoyens européens constatant qu’il n’existe pas de dispositif de sauvetage adéquat en mer Méditerranée pour faire face efficacement, dignement et de manière pérenne, à la présence de bateaux de migrants en détresse. L’association SOS MEDITERRANEE Suisse a été crée en août 2017 et s’inscrit dans le réseau européen SOS MEDITERRANEE. SOS MEDITERRANEE est une association civile européenne pour le sauvetage des personnes en détresse en mer Méditerranée, indépendante de tout parti politique et de toute confession, qui se fonde sur le respect de l’Homme et de sa dignité, quelle que soit sa nationalité, son origine, son appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique. Il s’agit donc d’une initiative de citoyens qui mobilisent des compétences professionnelles variées (maritimes, humanitaires, médicales, juridiques etc.) afin d’organiser le sauvetage des migrants en détresse dans la mer Méditerranée, de les accompagner pour une meilleure protection à terre et de témoigner de leur situation. Depuis février 2016, l’Aquarius a assisté 29’523 personnes.